Trêve humanitaire - Livni réitère son rejet de la proposition française

La ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni, qui effectuait jeudi une visite à Paris pour rencontrer Nicolas Sarkozy, a réaffirmé par voie de communiqué son rejet de la proposition française d'un cessez-le-feu de 48 heures dans la bande de Gaza pour permettre l'acheminement d'une aide humanitaire.

"Il n'y a pas de crise humanitaire dans la bande, et par conséquent pas besoin de trêve humanitaire", a déclaré Livni dans le communiqué diffusé par le ministère israélien des Affaires étrangères à Jérusalem.

"Israël apporte une aide humanitaire globale à la bande de Gaza (...) et l'a même accrue aujourd'hui", ajoute-t-elle.

Dans une interview pour i-Télé, elle déclarait jeudi qu'Israël ne voulait pas "réoccuper" la bande de Gaza. "S'il faut envoyer des forces terrestres sur le territoire, on va le faire mais nous ne voulons absolument pas réoccuper Gaza c'est le contraire de ce que nous souhaitons."

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.


Regie Publicite Afrique

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site