Retour vers le FUTUR le choc...

 Ci-après les images de ce qui est arrivé à MADAGASCAR il n'y a pas deux mois ! Il faut réliser la gravité des faits qui se sont déroulés sur cette Magnifique île Rouge, qui traverse une période sans précedent!

NEWS AND BUZZ n'est pas auteur des commentaires, il reste trés peu d'images du SAMEDI ROUGE

 disponibles sur le net. 

sur cette vidéo d'une violence de fiction, vous revivrez les instants de fusillade sur la foule venue au devant de Palais d'Ambohitsirohatra, cette foule s'est vue fusillée par la garde présidencielle, devant un Palais pourtant vide de son président.

 

La délégation Andry "TGV" Rajoelina fait signe à la foule d'entrer dans le Palais. Le chef de délégation et le Général Dolin font signe à la foule d'avancer.

Ci après plus de 15000 partisans du Président exilé au swaziland (pour sa protection dit-il), se réunissent et d'une seule voix portent au cieux leur cris du coeur : l'HYMNE NATIONAL MALAGASY.

 

MADAGASCAR

Heure par heure : les événements à Madagascar

Voici les événements heure par heure à Madagascar depuis samedi 14 mars, alors que l'opposition affirme avoir pris le pouvoir.

JEUDI 19 MARS

23h10 Bruxelles
L'UE considère qu'il y a eu un "coup d'Etat" à Madagascar.

17h24 Washington Les Etats-Unis jugent le transfert de pouvoir "non-démocratique".

16h45 Mbabane La Communauté de développement d'Afrique australe ne reconnaît pas le nouveau président malgache.

11h56 Antananarivo Le président suspend l'Assemblée et le Sénat.

MERCREDI 18 MARS

13h40 Paris
La France juge que 24 mois pour des élections "c'est trop long".

MARDI 17 MARS

10h15 Antananarivo Andry Rajoelina exerce la fonction de président de la République de Madagascar, confirme la Haute Cour constitutionnelle (HCC) malgache, en validant l'ordonnance de transfert des pouvoirs par le directoire militaire.

21h20 Antananarivo Le chef de l'opposition malgache Andry Rajoelina s'estime "président" de transition avant une élection présidentielle qui doit avoir lieu "d'ici 24 mois", déclare-t-il par téléphone à la chaîne d'information LCI.

20h00 Antananarivo Le directoire militaire mis en place mardi à Madagascar après la démission du président Marc Ravalomanana a transmis par ordonnance les "pleins pouvoirs" au chef de l'opposition Andry Rajoelina

17h30 Addis Abeba Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) lance, à l'issue d'une réunion d'urgence à Addis Abeba sur la crise à Madagascar, un appel pour que "la sécurité du président Ravalomanana soit assurée".

16h21 Antananarivo Le chef d'état-major de l'armée refuse aussi un directoire militaire.

15h50 Antananarivo Le chef de l'opposition malgache, Andry Rajoelina, refuse l'instauration d'un "directoire militaire" à qui le président a conféré les pleins pouvoirs lors de sa démission, annonce un officier supérieur de l'armée.

15h25 Antananarivo Le président malgache Marc Ravalomanana confirme sa démission et le transfert à "un directoire militaire" des fonctions "du président de la République et de celles du Premier ministre".

12h55 Antananarivo Le président Ravalomanana a démissionné et transféré ses pouvoirs à "un directoire militaire", affirment des diplomates.

12h05 Antananarivo Le chef de l'opposition Rajoelina est entré dans les bureaux de la présidence au centre d'Antananarivo, suivi de milliers de partisans et salué par les militaires qui ont pris le bâtiment lundi.

11h30 Antananarivo
L'armée malgache est déployée dans les rues d'Antananarivo tandis que le chef de l'Etat Marc Ravalomanana est cloîtré et de plus en plus isolé dans son palais à l'extérieur de la capitale.

08h05 Antananarivo
Le président malgache Marc Ravalomanana se trouve "toujours" dans son palais présidentiel d'Iavoloha et juge "disproportionnée" l'intervention des militaires qui ont pris ses bureaux de la capitale, déclare le porte-parole de la présidence.

06H40 Antananarivo
La situation est relativement calme aux abords des bureaux de la présidence malgache à Antananarivo où de nombreux militaires sont déployés.

LUNDI 16 MARS


18h40 Antananarivo L'armée malgache a donné l'assaut des bureaux de la présidence pour "précipiter le départ du (président Marc) Ravalomanana", déclaré le chef d'état-major de l'armée, le colonel André Andriarijaona.

18h Bruxelles L'Union européenne met en garde contre une prise du pouvoir par la force à Madagascar, soulignant qu'un chef d'Etat mis en place par la violence ne serait pas "reconnu" comme légitime.

17h Antananarivo
Des tirs nourris sont entendus dans les bureaux de la présidence malgache dans le centre d'Antananarivo.

16h55 Paris
La France demande l'instauration d'un "dialogue conforme à l'Etat de droit" à Madagascar.

16h50 Antananarivo
Des militaires entrent dans les bureaux de la présidence malgache dans le centre d'Antananarivo, délaissés par le président Marc Ravalomanana qui s'est retranché dans un palais à l'extérieur de la capitale.

13h40 Antananarivo
Le commandant de la gendarmerie malgache, le général Gilbain Pily, déclare qu'il n'a "pas encore été informé" d'un mandat d'arrêt pour "haute trahison" lancé contre le chef de l'Etat Marc Ravalomanana par l'opposition.

12h10 Antananarivo Le chef de l'opposition malgache, Andry Rajoelina, demande aux forces de l'ordre d'arrêter le président

10h05 Antananarivo Le chef de l'opposition malgache, Andry Rajoelina, déclare à la presse à Antananarivo qu'il refuse un référendum pour régler la crise politique, comme proposé la veille par le président Marc Ravalomanana.

9h20 Addis Abeba
Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA) ouvre une "réunion d'urgence" sur la crise à Madagascar.

9h05 Antananarivo Des éléments de la garde présidentielle malgache ont fait défection pour réintégrer leurs unités d'origine dans les forces armées, affirme le commandant de la gendarmerie nationale, tandis que la présidence malgache nie cette information.


DIMANCHE 15 MARS

16h20 Addis Abeba L'Union africaine (UA) convoque son Conseil de paix et de sécurité pour une "réunion d'urgence" lundi consacrée à la crise à Madagascar, apprend-on auprès de l'organisation continentale.

11h50 Antananarivo Le président malgache Marc Ravalomanana affirme qu'il est prêt à organiser "un référendum si c'est nécessaire" pour régler la crise ouverte avec l'opposition.

11h15 Antananarivo Le président malgache Marc Ravalomanana affirme qu'il ne démissionnerait "jamais", peu après avoir été acclamé par 5.000 de ses partisans rassemblés devant le palais présidentiel à Antananarivo.


SAMEDI 14 MARS

22h10 Antananarivo L'opposition malgache prend le contrôle du siège du gouvernement à Antananarivo et son chef Andry Rajoelina exige la démission du président Marc Ravalomanana, qui a catégoriquement refusé tout départ.

21h30 Antananarivo L'opposant malgache Andry Rajoelina déclare qu''il "commande" désormais l'armée "dans tout Madagascar".

17h15 Antananarivo
L'émissaire des Nations unies à Madagascar, Tiébilé Dramé, appelle les Malgaches "à trouver un compromis" préservant "la paix" et la "stabilité" du pays, indiquant que l'ONU poursuivait ses efforts en vue d'une "issue négociée" à la crise.

16h55 Antananarivo
Environ un millier de partisans du président malgache Marc Ravalomanana érigent un barrage filtrant à proximité du palais d'Etat où se trouverait le chef de l'Etat.

14h50 Antananarivo
L'opposition malgache prend le contrôle du siège du gouvernement à Antananarivo et son chef Andry Rajoelina reçoit le soutien de l'armée.

14h35 Antananarivo
Le pouvoir à Madagascar est entre les mains du chef de l'Etat Marc Ravalomanana qui se trouve actuellement au palais présidentiel, affirme la présidence dans un communiqué, accusant l'opposition de s'être "autoproclamée" et d'utiliser la "terreur".

13h55 Antananarivo
Le chef d'état-major de l'armée malgache, le colonel André Andriarijaona, déclare que l'armée était prête à soutenir l'opposition "si ça peut ramener le calme" dans le pays.

13h30 Antananarivo
Le chef d'état-major de l'armée malgache, le colonel André Andriarijaona, déclare qu'il n'y a pas lieu de déployer l'armée vers le palais présidentiel, alors que l'opposition a donné quatre heures au président Marc Ravalomanana pour démissionner.

12h35 Antananarivo
Andry Rajoelina demande au président Marc Ravalomanana "de quitter humblement le pouvoir dans les 4 prochaines heures" et se dit "prêt à une passation de pouvoir démocratique".

12h20 Antananarivo
Le président de l'Assemblée nationale malgache, Jacques Sylla, appelle à la démission du chef de l'Etat Marc Ravalomanana lors d'un rassemblement de plusieurs milliers de partisans de l'opposition.

11h45 Bruxelles
La Commission européenne est "sérieusement préoccupée" par la crise politique à Madagascar, qui met "en péril la stabilité du pays", indique un communiqué.

11h00 Antananarivo
L'opposant Andry Rajoelina, qui vivait caché depuis le 5 mars, apparait publiquement devant plusieurs milliers de partisans peu après que son mouvement eut affirmé avoir pris le pouvoir à Madagascar.

09h50 Antananarivo
Le "Premier ministre" nommé par l'opposition malgache annonce avoir pris l'engagement "d'organiser des élections présidentielle et législatives" dans les "24 mois".

09h35 Antananarivo
Le "Premier ministre" nommé par l'opposition malgache affirme que le président Marc Ravalomanana et son gouvernement sont "déchus de leurs fonctions".

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.


Regie Publicite Afrique

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×